Miel de Romarin Crémeux
Miel de Romarin Crémeux
  • Charger l'image dans la galerie, Miel de Romarin Crémeux
  • Charger l'image dans la galerie, Miel de Romarin Crémeux

Miel de Romarin Crémeux

Prix normal
$7.78
Prix réduit
$7.78
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Le miel de romarin cette plante aromatique fleure bon les vacances en bord de mer, le chant des cigales dans la garrigue brûlée par le soleil. Elle produit un miel aussi délicat déjà célèbre depuis l’antiquité. Les romains considéraient le miel de romarin comme le meilleur miel au monde, ce n’est certainement pas un pur hasard. En effet, ce miel est un excellent stimulant conseillé très souvent aux bébés, aux personnes stressées ou fatiguées.

Produit en Occitanie ( Languedoc-Roussillon, notamment dans les Corbières jusqu’à Narbonne et en Provence. La floraison durant presque tout l’hiver, on trouve quelques fleurs écloses, mais la grande floraison commence avec les première journée printanière. Celle-ci est longue et régulière.

La récolte fin avril début mai. Très précoce et irrégulière, très souvent minime. Plus la floraison est intense et peu étalée dans le temps, meilleure est la récolte.

De couleur très claire et limpide à la récolte, cristallisé ce miel devient blanc irisé de jaune pâle et de gris. 

La cristallisation dites cristallisation dirigée est obtenue en activant la cristallisation en chambre froide et en malaxant le miel jusqu’à obtenir une texture de pâte à tartiner. Ce n’est que du miel rien que du miel de romarin, cette texture crémeuse sera plus compacte et très appréciée par les tartineurs et tartineuses.

Faiblement balsamique, d’un arôme très discret avec une légère réminiscence végétale. En bouche, son goût est plus intense et persiste.

Ce miel serait recommandée aux personnes atteintes d’insuffisances hépatiques, digestives et vésiculaires. Des oligo-éléments (calcium, fer, bore et cuivre) sont présents dans le miel de romarin.

Les romarins ont été fortement endommagés par les grandes gelées de 1956 et la disparition d’élevage ovin, depuis, a desservi leur expansion. En effet, les grands troupeaux transhumants, en broutant les pointes des arbustes, procédaient à une sorte de taille favorisant une croissance plus vigoureuse.